N°416
SG Logo 16/04/2018
 
premium hebdo
 
homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage
 
POINT SECTEUR
 
 

Le marché de l’or pourrait profiter du regain d’incertitude sur les marchés

Tensions géopolitiques, retour de la volatilité sur les marchés et de l’inflation etc., le contexte actuel est porteur pour l’or, traditionnelle valeur refuge. Du côté des mines d’or cotées, Newmont Mining a détrôné Barrick Gold auprès des investisseurs. 

En période d’incertitude géopolitique et de retour de la volatilité sur les marchés, l’or retrouve son rôle traditionnel de valeur refuge. Les investisseurs ne s’y sont pas trompés, mercredi 11 avril, à mesure que le ton entre Donald Trump et Vladimir Poutine s’envenimait au sujet du conflit syrien. Le cours de l’once d’or (31,1 grammes) s’est apprécié subitement, passant de 1.340 à 1.365 dollars avant que les investisseurs ne prennent leurs bénéfices et que l’or retrouve ses niveaux initiaux. Depuis le début de l’année, l’or gagne 2,3%, et évolue dans une fourchette comprise entre 1.320 et 1.365 euros. Au cours de la dernière décennie, l’once s’est envolée de plus de 46% mais la baisse ressort à 11% sur cinq ans (l’année 2013 avait vu le cours de l’or plonger de près de 25%).

Le marché de l’or est évalué à environ 4.500 tonnes au niveau mondial mais l’offre a tendance à décliner. Aucune mise en production de nouveaux gisements significatifs n’est attendue au cours des prochaines années. Quant à la demande, elle reste stable concernant la bijouterie (45-50% de la consommation) et l’industrie (7-8%, essentiellement dans le secteur électronique). En matière de joaillerie, les Indiens restent friands de bijoux et la consommation des ménages chinois est en forte hausse. La demande financière (banques centrales, investisseurs) constitue toutefois la véritable variable d’ajustement.

Des restructurations massives après la crise de 2013

Au milieu des années 2000, les banques centrales sont redevenues acheteuses d’or après des années de désintérêt marqué pour le métal jaune. Avec la crise financière, l’interventionnisme massif des banques centrales, qui ont inondé les marchés de liquidités, a poussé à la baisse les rendements de nombreux actifs. L’irruption de taux négatifs pour les dettes souveraines les plus sûres a rendu l’exposition à l’or, dont le rendement est nul (ni dividendes, ni coupons), beaucoup plus attractif. Dans ce contexte de création monétaire débridée, les banques centrales des pays émergents n’hésitent plus à acheter de l’or depuis plusieurs années. Le métal jaune demeure, pour ces pays, un véritable gage de stabilité et d’indépendance. Même des entreprises privées (comme le réassureur Munich Re) ont annoncé une augmentation de leurs réserves d’or.

En Bourse, les investisseurs peuvent sélectionner des ETF dédiés au métal jaune ou acheter des fonds ou titres de mines d’or. Sur un an, l’indice FTSE Gold Mines abandonne 9,5%. Fragilisées par la chute du cours de l’or en 2013, alors que les marchés actions repartaient à la hausse avec le retour de la confiance, les grandes mines d’or ont été contraintes d’engager de lourdes restructurations (fermetures de mines non rentables etc.). Ces sociétés ont réussi à faire baisser leur seuil de rentabilité de 1.300 dollars l’once à moins de 1.000 dollars.

Le groupe minier américain Newmont Mining pourrait devenir cette année le plus gros producteur mondial en annonçant un volume de production compris entre 4,9 et 5,4 millions d’onces. Il dépasserait ainsi le canadien Barrick Gold dont la fourchette de production n’est attendue qu’entre 4,8 et 5,3 millions d’onces. Recherchée par les investisseurs, l’action Newmont Mining gagne 7% depuis le début de l’année et s’envole de 78% sur trois ans ! De son côté, Barrick Gold cède 11% depuis le début de l’année et ne progresse que de 4% sur trois ans. Néanmoins, ces deux géants du secteur ne représentent qu’environ 10% de la production mondiale, preuve que le secteur aurifère reste largement fragmenté.

 

Source : Fargo, le 16/04/2018

Turbos Infinis Best sur actions du secteur aéronautique  :

Sous-jacent Type Barrière désactivante Echéance Cours* Levier Mnémo Isin
OR Call 1 126.24 $
Ouverte 1.83 € x5.96 6419S LU1612229093
OR Put 1 474.56 $
Ouverte 1.18 € x9.25 5671S LU1493268806
Source: Société Générale, le 16 avril 2018

LES TURBOS INFINI BEST SONT DES PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

Ces produits sont émis par SOCIETE GENERALE ou SG ISSUER, véhicule d’émission dédié de droit luxembourgeois offrant une garantie de formule donnée par Société Générale et soumis au risque de défaut de l’émetteur et du garant. Ils s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils.

 Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits.

Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur le site www.sgbourse.fr sur chaque page produit. Le prospectus concernant les bons d’option et bons d’options turbos est également disponible sur le site de l’AMF (www.amf-france.org) ou de la CSSF (www.cssf.lu) en fonction des produits concernés. Pour plus de précisions, se référer à la page produit sur le sitewww.sgbourse.fr.

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportent pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits intègrent un effet de levier ou portent sur un indice de stratégie à effet, qui amplifient les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas.

Risque de désactivation : Si le cours du sous-jacent atteint ou franchit la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit concerné de la gamme TURBOS INFINIS BEST sera automatiquement

désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo Infinis Best dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier

important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement.

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Les produits font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Evénements exceptionnels affectant les sous-jacents : Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation les produits, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé des produits peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT À AUCUN MOMENT ÊTRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NÉGOCIÉS, NANTIS, EXERCÉS, REMBOURSÉS, TRANSFÉRÉS OU LIVRÉS, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS NI À DES RESSORTISSANTS DES ÉTATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU À LEUR PROFIT, ET LA NÉGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ÉTÉ APPROUVÉE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

 


Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale - Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris - La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris - 552 120 222 RCS de Paris - Numéro APE : 651C - Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l'ACPR



 

 

 
 
 
www.sgbourse.fr
0800 40 30 30
Nous écrire : info@sgbourse.fr
GROUPE SOCIETE GENERALE Editions Investisseurs Particuliers I Contact I Avertissement I © Société Générale 2018