N°444
SG Logo 03/12/2018
 
premium hebdo
 
homepage homepage MARCHES homepage homepage homepage homepage
 
MARCHÉS
 
Bilan hebdomadaire : Retour en force des valeurs technologiques


La semaine passée a été marquée par une forte hausse des marchés actions américains, tirés par le rebond des GAFA. Les marchés européens ont peiné à suivre le mouvement, freinés par de nouvelles craintes relatives à une possible taxation des automobiles importées aux Etats-Unis.

La trêve de 90 jours conclue samedi soir entre les Etats-Unis et la Chine dans leur « guerre commerciale » est restée un sujet d’incertitude tout au long de la semaine passée. Le soulagement observé lundi 3 décembre est donc à la hauteur des espoirs que la rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping, en marge du G20, avait pu susciter en fin de semaine dernière.

Cette bonne nouvelle sur le plan du commerce international n’était pourtant pas gagnée d’avance. Mercredi dernier, Donald Trump a de nouveau provoqué la défiance des investisseurs en publiant deux tweets relatifs à l’importance de taxer les importations d’automobiles sur le territoire américain. Cette menace est intervenue suite à l’annonce d’un plan de licenciement au sein de la branche américaine de General Motors. Ces propos ont particulièrement pesé sur le secteur automobile européen, notamment en Allemagne, faisant également craindre que l’administration américaine conserve une position « dure » dans sa stratégie de guerre commerciale avec la Chine. Ces doutes ont donc été en grande partie levés au cours du week-end.

La semaine passée a également été marquée par une nouvelle baisse des cours du pétrole. Le Brent a connu une huitième semaine consécutive de contraction. Le WTI, qui est parvenu à terminer la semaine en hausse, est momentanément repassé jeudi sous le seuil des 50 dollars/baril, touchant un nouveau point bas depuis octobre 2017. Le sentiment d’un excès d’offre dû à une surproduction de l’Arabie Saoudite et de la Russie a été confirmé par une progression des stocks de brut américains pour la dixième semaine consécutive. Les perspectives de la demande ont également semblé fragilisées par la publication d’un indice PMI manufacturier chinois au plus bas depuis août 2016.

Sur l’ensemble de la semaine, le CAC 40 a gagné 1,15% à 5.003 points et l’Eurostoxx 50 a progressé de 1,12% à 3.172 points. Outre-Atlantique, les marchés ont connu un rebond marqué avec une hausse du Dow Jones de 5,16% à 25.538 points et surtout du Nasdaq, en hausse de 6,46% à 6.949 points.

Les GAFA rebondissent après plusieurs semaines sous pression

Du côté des valeurs, le secteur des technologies et de l’informatique a été porté par le vif rebond d’Amazon (+12,52%) suite aux bons chiffres des ventes en ligne à l’occasion du Black Friday. Le bond d’Amazon a permis de tirer à la hausse l’ensemble des autres GAFA : Google (Alphabet) (+7,72%), Apple (+3,65%) et Facebook (+6,74%).

En France, le rebond des valeurs technologiques a permis à Atos (+4,87%), Dassault Systèmes (+4,54%), STMicroelectronics (+4,02%) et Vivendi (+3,63%) de terminer aux quatre premières places du CAC 40.

Air Liquide (+3,39%) a également terminé parmi les plus fortes hausses de l’indice. Le groupe a progressé vendredi suite à une conférence de presse de son PDG Benoît Potier, qui a annoncé la signature aux Etats-Unis d'un contrat d'achat de 50 mégawatts d'électricité d'origine éolienne, associé à un plan de réduction de 30% de l’intensité carbone du groupe sur dix ans. Cette mesure permettra au groupe d’améliorer de 5% le rendement de ses usines entre 2015 et 2025.

A l’inverse, dans un contexte de doutes renouvelés sur le secteur automobile européen, Valeo (-4,15% sur la semaine) a terminé parmi les dernières places du CAC 40 malgré la bonne tenue d’autres valeurs du secteur comme Renault (+2,65%), porté par l’apaisement des craintes d’une éventuelle rupture de son alliance avec Nissan. Carrefour (-4,53%) a terminé à la dernière place du CAC 40, pénalisé par la baisse du secteur de la grande distribution, concomitante à la hausse des acteurs de la vente en ligne.

Source : Fargo le 03/12/2018

Turbos Infinis Best sur Actions :

Sous-jacent Type Barrière Désactivante Echéance Cours* Levier Mnémo Isin
ATOS Call 65.18 € Ouverte 1.10 € x6.89 C401S LU1859918143
ATOS Put 84.71 € Ouverte 1.10 € x6.89 C405S LU1859918655
AIR LIQUIDE Call 96.45 € Ouverte 1.17 € x9.24 B725S LU1612615648
AIR LIQUIDE Put 116.43 € Ouverte 1.01 € x10.72 B727S LU1612616299
* Cours indicatifs en date du 03/12/2018 - Source : Société Générale


LES TURBOS INFINIS BEST SONT DES PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

Ces produits sont émis par SOCIETE GENERALE ou SG ISSUER, véhicule d’émission dédié de droit luxembourgeois offrant une garantie de formule donnée par Société Générale et soumis au risque de défaut de l’émetteur et du garant. Ils s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils.

 Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits.

Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur le site www.sgbourse.fr sur chaque page produit. Le prospectus concernant les bons d’option et bons d’options turbos est également disponible sur le site de l’AMF (www.amf-france.org) ou de la CSSF (www.cssf.lu) en fonction des produits concernés. Pour plus de précisions, se référer à la page produit sur le sitewww.sgbourse.fr.

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportent pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits intègrent un effet de levier ou portent sur un indice de stratégie à effet, qui amplifient les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas.

Risque de désactivation : Si le cours du sous-jacent atteint ou franchit la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit concerné de la gamme TURBOS INFINIS BEST sera automatiquement

désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo Infinis Best dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier

important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement.

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Les produits font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Evénements exceptionnels affectant les sous-jacents : Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation les produits, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé des produits peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT À AUCUN MOMENT ÊTRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NÉGOCIÉS, NANTIS, EXERCÉS, REMBOURSÉS, TRANSFÉRÉS OU LIVRÉS, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS NI À DES RESSORTISSANTS DES ÉTATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU À LEUR PROFIT, ET LA NÉGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ÉTÉ APPROUVÉE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale - Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris - La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris - 552 120 222 RCS de Paris - Numéro APE : 651C - Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l'ACPR

 

 

 

 
 
 
 
www.sgbourse.fr
0800 40 30 30
Nous écrire : info@sgbourse.fr
GROUPE SOCIETE GENERALE Editions Investisseurs Particuliers I Contact I Avertissement I © Société Générale 2018