N°440
SG Logo 05/11/2018
 
premium hebdo
 
homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage
 
POINT SECTEUR
   
Valeurs agroalimentaires : des produits plus sains pour séduire consommateurs... et investisseurs
 
 

Peu dynamiques en Bourse, les grands acteurs de l’agroalimentaire doivent subir les prix élevés des matières premières et la pression concurrentielle de la grande distribution. Néanmoins, le recentrage sur les produits bio et haut-de-gamme peut leur garantir des marges confortables à l’avenir.

Le contexte est difficile pour les valeurs agroalimentaires cotées en Bourse. Depuis le début de l’année, l’action Danone recule de plus de 9,5% contre une baisse limitée à 4% pour le Cac 40. Sur trois ans, le géant agroalimentaire français gagne à peine 2% (+3,5% pour l’indice phare de la Bourse de Paris). En cause, des prix des matières premières qui compriment les marges du secteur alors que la pression de la grande distribution sur les entreprises du secteur n’a jamais été aussi élevée (guerre des prix, offensive d’Amazon dans le secteur etc.). Selon l’Ania (l’Association nationale des industries alimentaires), le taux de marge des industries agroalimentaires ressort à son plus bas niveau en quarante ans !

Danone (Evian, Activia, Alpro etc.) vient néanmoins de publier des résultats encourageants, marqués par une croissance des ventes de 1,4% à 6,2 milliards d’euros. La bonne dynamique des Produits laitiers et d’origine végétale et des Eaux a compensé partiellement la baisse des ventes dans la Nutrition infantile en Chine. La direction a confirmé ses objectifs pour 2020, passant notamment par une croissance organique de 4-5% et une marge opérationnelle supérieure à 16% d’ici là. Très attendu sur l’éco-emballage, Danone promet de parvenir à l’objectif de 100% de ses emballages recyclables, réutilisables ou compostables d’ici 2025. Le groupe français vient également de s’associer avec deux de ses principaux rivaux à l’échelle mondiale, Nestlé et PepsiCo, pour proposer la première bouteille fabriquée à partir de 75% de PET biosourcé d’ici 2021 avec objectif de parvenir à un taux de 100% d’ici 2025. Beaucoup reste à faire, en effet, dans ce domaine alors que selon l’ONG Greenpeace, Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé sont les trois plus gros producteurs de plastique au monde.

Sur le plan commercial, Danone vise un retour de la croissance au deuxième semestre pour sa division Nutrition infantile impactée par les mauvais résultats du marché chinois. La direction de Danone a souhaité également rassurer la communauté financière concernant le plan d’économies d’1 milliard d’euros à atteindre d’ici à 2020. Emmanuel Faber, le PDG de Danone, voit loin puisqu’il assure que le groupe français devrait croître plus vite que ses concurrents à l’horizon 2030 grâce à un repositionnement sur des produits plus en phase avec les attentes des consommateurs (moins sucrés, bio etc.). Danone est très en pointe sur le bio avec ses marques Alpro et Silk tombées dans son escarcelle à l’occasion du rachat du groupe américain Whitewave.

Recentrage stratégique pour Nestlé

Son concurrent suisse Nestlé présente un bilan boursier plus favorable : +0,6% depuis le début janvier, +12% sur trois ans. Le géant agroalimentaire a confirmé récemment son objectif d’une croissance de son chiffre d’affaires d’environ 3% cette année. Nestlé opère un recentrage stratégique autour de ses activités agroalimentaires (alimentation, boissons, santé nutritionnelle) avec la mise en vente fin septembre de sa division Soins de la peau (Nestlé Skin Health) ainsi que de sa filiale d’assurance Gerber Life Insurance.

Du côté des poids lourd américains du secteur, PepsiCo (Pepsi, Gatorade etc.) n’est pas à la fête en Bourse. Coté au Nasdaq, l’action baisse de 7,5% depuis le début de l’année. Au troisième trimestre, les ventes de PepsiCo se sont avérées inférieures aux attentes en Amérique du Nord. Le chiffre d’affaires trimestriel a toutefois atteint 16,5 milliards de dollars (+1,5%) pour un bénéfice net à 2,5 milliards de dollars. Son concurrent Coca-Cola a, en revanche, publié des résultats supérieurs aux attentes au T3 (croissance organique de 6%, bénéfice net à 1,88 milliards de dollars). Les boissons qui ont le plus contribué à la progression des ventes du groupe sont le Diet Coke, le Coke Zero et la division Eau pétillante. Les consommateurs ont tranché : moins de sucre et plus d’eau ! L’action Coca-Cola affiche par ailleurs un parcours boursier très solide : +4,4% depuis le début de l’année, +14% sur trois ans.

Source : Fargo, le 05/11/2018

Warrants sur actions:

Sous-jacent Type    Prix d'exercice   Echéance Cours* Levier Delta Mnémo Isin
PEPSI Call 110 $ 21/12/2018 0.34 € x 16.19 +54.7% X640S LU1859734847
PEPSI Put 105 $ 21/06/2019 0.44 € x 7.94 -34.9% X651S LU1859737352
COCA-COLA Call  48 $ 21/06/2019 1.10 € x 9.74 +50.9% 6553S LU1817279265
COCA-COLA Put  45 $ 15/03/2019 0.48 € x 13.21 -29.5% J198S LU1789973788
Source: Société Générale, le 05 novembre 2018

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

CES PRODUITS S’ADRESSENT À DES INVESTISSEURS SPECIALISTES ET NE DEVRAIENT ETRE ACHETES QUE PAR DES INVESTISSEURS DISPOSANT DES CONNAISSANCES SPECIFIQUES.

Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils. Le présent document est un document promotionnel.

L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Société Générale n’assume aucune responsabilité à cet égard. Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.
Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur les sites de l’émetteur (https://sgbourse.fr//) et de l’AMF (http://amf-france.org//).

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Le produit ne comporte pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits peuvent intégrer un effet de levier qui amplifie les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas, y compris sur de très courtes périodes d’investissement. L’investisseur est exposé à un risque de perte de la totalité du montant investi (mais pas au-delà).

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel. Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change. 

Le produit fait l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation le produit, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé du produit peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT A AUCUN MOMENT ETRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NEGOCIES OU LIVRES, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ETATS-UNIS NI A DES RESSORTISSANTS DES ETATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU A LEUR PROFIT, ET LA NEGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ETE APPROUVEE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Les informations et analyses produites par DayByDay© ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs. DayByDay© est un bureau de recherche indépendant. Le lecteur est informé que DayByDay© n´a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale - Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris - La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris - 552 120 222 RCS de Paris - Numéro APE : 651C - Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l'ACPR

 
 

 
 
 
 
www.sgbourse.fr
0800 40 30 30
Nous écrire : info@sgbourse.fr
GROUPE SOCIETE GENERALE Editions Investisseurs Particuliers I Contact I Avertissement I © Société Générale 2018