N°440
SG Logo 05/11/2018
 
premium hebdo
 
homepage homepage homepage homepage homepage homepage homepage
 
MARCHÉS
 
Bilan hebdomadaire : l’inquiétude laisse place à l’espoir


Après plusieurs semaines de forte baisse, les grandes places mondiales ont retrouvé le chemin de la hausse la semaine dernière. Les valeurs les plus affectées par le flux vendeur d’octobre ont connu des rebonds parfois spectaculaires.

Le mois d’octobre aura bel et bien été fidèle à sa réputation de mois « baissier ». Sur l'ensemble du mois écoulé, le CAC 40 a perdu 7,28%, réalisant sa plus mauvaise performance mensuelle depuis août 2015. Aux États-Unis, le S&P 500 a pour sa part perdu 6,90%, enregistrant sa pire performance mensuelle depuis l'été 2011, et ce malgré une séance de fort rebond le mercredi 31 octobre. Le mois de novembre a pour sa part démarré sous de meilleurs auspices.

En fin de semaine, les investisseurs ont notamment été rassurés par le revirement observé au sujet des relations commerciales sino-américaines. Donald Trump et Xi Jinping ont échangé par téléphone jeudi et les deux dirigeants se sont montrés optimistes sur l'éventualité d'un prochain accord commercial entre les deux pays, « un très bon accord » selon les propos du président américain. Les investisseurs sont désormais dans l’attente du vote des « mid-terms », mardi 6 novembre, où le camp Républicain pourrait perdre le contrôle de la Chambre des Représentants, limitant les pouvoirs du président.

Le dossier italien est quant à lui resté au point mort. Rome ne semble pas vouloir présenter un « budget révisé » auprès de la Commission européenne, comme cela lui a été demandé le 23 octobre. Une réunion  de l'Eurogroupe aura lieu ce lundi 5 novembre pour accentuer la pression sur l'Italie. La date butoir fixée pour la révision du budget italien 2019 est fixée au mardi 13 novembre. Si l'Italie refuse de se plier au diktat de Bruxelles, le pays devrait faire l'objet de sanctions.

Toujours en Europe, Eurostat a fait état mardi d'une croissance trimestrielle de seulement 0,2% en zone euro au T3 2018, son plus bas niveau depuis décembre 2014. Les marchés ont néanmoins été soutenus en fin de semaine par des déclarations officielles de la part de représentants de la BCE. Ceux-ci ont évoqué un éventuel prolongement du plan de TLTRO accordé par la BCE aux banques européennes, une manière de soutenir la croissance du continent en limitant le coût du crédit.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC 40 a progressé de 2,71% à 5.102 points. L'Eurostoxx 50 a gagné 2,54% à 3.214 points et le Dow Jones s'est apprécié de 2,36% à 25.270 points.

Valeurs : forts rebonds, à l'exception des défensives et des pétrolières                      

Du côté des valeurs, les titres les plus pénalisés au cours des dernières semaines ont connu un fort rebond lors des dernières séances, portés par un climat plus serein et des achats à bon compte.

Ainsi, Valeo, lourdement affecté la semaine précédente, a connu un rebond de 21,87% sur la semaine, terminant à la première place des valeurs du CAC 40. Le titre, qui s'échangeait à moins de 23 euros lors de la séance du 26 octobre, est repassé au-dessus des 30 euros vendredi. Atos (+10,81%) et STMicroelectronics (+12,81%) ont également pris leur revanche après un mois d'octobre difficile.

À l'inverse, les valeurs pétrolières et parapétrolières n'ont pas profité du rebond général à cause d'une poursuite de la baisse des prix du brut. Le Brent a reculé de 6,59% sur la semaine, terminant à 72,55 dollars/baril. Total (-0,75%) et TechnipFMC (-0,34%) ont logiquement terminé la semaine dans le rouge. Les valeurs défensives ont également été délaissées par les investisseurs : chose rare, Air Liquide (-0,84%) a terminé à la dernière place de l'indice parisien sur la semaine.

Enfin, aux États-Unis, les publications des GAFA sont restées mitigées avec des résultats d'Apple certes solides, mais accompagnées de prévisions de ventes jugées timides pour le quatrième trimestre. Le titre a chuté de 6,63% vendredi. La marque à la pomme a surtout annoncé qu'elle ne publiera plus le chiffre exact de ses ventes d'iPhones lors de ses prochaines publications, ce que les investisseurs ont interprété comme un signal de mauvais augure. Facebook (+3,43% sur la semaine) a pour sa part vu sa croissance se tasser au T3 et a perdu 1 million d'utilisateurs en Europe sur cette période. Le titre s'est toutefois bien comporté grâce à des propos rassurants de Mark Zuckerberg sur les perspectives du groupe.

Source : Fargo le 05/11/2018

Turbos Infinis Best sur Actions :

Sous-jacent Type Barrière Désactivante Echéance Cours* Levier Mnémo Isin
VALEO Call 24.01 €
Ouverte 0.91 € x6.32 N980S LU1859905165
VALEO Put 33.95 € Ouverte 1.30€ x4.43 L404S LU1859861103
AIR LIQUIDE Call 90.66 € Ouverte 1.65 € x6.51 R870S LU1650981290
AIR LIQUIDE Put 119.24 € Ouverte 1.39 € x7.76 L903S LU1719799279
Source: Société Générale, le 05 novembre 2018


LES TURBOS INFINIS BEST SONT DES PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL

Ces produits sont émis par SOCIETE GENERALE ou SG ISSUER, véhicule d’émission dédié de droit luxembourgeois offrant une garantie de formule donnée par Société Générale et soumis au risque de défaut de l’émetteur et du garant. Ils s’adressent à des investisseurs spécialistes de ces produits et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. Les investisseurs doivent procéder, avant tout investissement, à leur propre analyse en se rapprochant le cas échéant de leurs propres conseils.

 Le présent document est un document à caractère promotionnel ; il ne constitue pas une sollicitation en vue de l’achat ou de la vente des produits qui y sont décrits.

Société Générale recommande aux investisseurs de lire attentivement la rubrique « facteurs de risques » du prospectus du produit. Le Prospectus de Base, Suppléments et Conditions Définitives (« Final Terms ») sont disponibles sur le site www.sgbourse.fr sur chaque page produit. Le prospectus concernant les bons d’option et bons d’options turbos est également disponible sur le site de l’AMF (www.amf-france.org) ou de la CSSF (www.cssf.lu) en fonction des produits concernés. Pour plus de précisions, se référer à la page produit sur le sitewww.sgbourse.fr.

Risque de marché : Ces produits peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi. Les produits ne comportent pas de protection du capital.

Effet de levier : Ces produits intègrent un effet de levier ou portent sur un indice de stratégie à effet, qui amplifient les mouvements de cours du sous-jacent de référence, à la hausse comme à la baisse, ce qui peut avoir un effet favorable ou défavorable sur la valeur du produit, suivant les cas.

Risque de désactivation : Si le cours du sous-jacent atteint ou franchit la barrière désactivante/prix d’exercice, le produit concerné de la gamme TURBOS INFINIS BEST sera automatiquement

désactivé et perd l’intégralité de sa valeur. Plus vous choisissez un Turbo Infinis Best dont la barrière désactivante est proche du cours actuel du sous-jacent, plus son prix est réduit et l’effet de levier

important, et plus le risque de désactivation est élevé. Et inversement.

Risque de crédit : En acquérant ces produits, l’investisseur prend un risque de crédit sur l’émetteur et sur son garant éventuel.

Les gains ou pertes éventuels sont exprimés hors frais, fiscalité applicable, taux de change et frais liés au cadre d’investissement (frais de courtage, droits de garde…).

Lorsque l’actif sous-jacent est coté et/ou libellé dans une devise étrangère et/ou, dans le cas d’un indice ou d’un panier, lorsque qu’il regroupe des composants libellés et/ou cotés dans une ou plusieurs devises, les produits seront sensibles aux évolutions du taux de change entre cette (ces) devise(s) et l’euro ou toute autre devise dans laquelle les produits sont libellés, sauf si les produits incluent une garantie de change.

Les produits font l’objet de contrats d’animation qui visent à assurer la liquidité sur Euronext Paris, dans des conditions normales de marché et de fonctionnement informatique.

Evénements exceptionnels affectant les sous-jacents : Société Générale se réserve la possibilité de procéder à des ajustements ou substitutions, voire de rembourser par anticipation les produits, notamment en cas d’événements affectant le(s) sous-jacent(s). Le remboursement anticipé des produits peut entraîner une perte totale ou partielle du montant investi.

Il appartient à chaque investisseur de s’assurer qu’il est autorisé à souscrire ou à investir dans ce produit.

NI LES PRODUITS, NI LA GARANTIE, NI AUCUN DROIT SUR CEUX-CI, NE POURRONT À AUCUN MOMENT ÊTRE OFFERTS, VENDUS, REVENDUS, NÉGOCIÉS, NANTIS, EXERCÉS, REMBOURSÉS, TRANSFÉRÉS OU LIVRÉS, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS NI À DES RESSORTISSANTS DES ÉTATS-UNIS OU POUR LEUR COMPTE OU À LEUR PROFIT, ET LA NÉGOCIATION DE CEUX-CI N’A PAS ÉTÉ APPROUVÉE PAR LA US COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION.

Avant tout investissement dans le(s) produit(s) visé(s) par le présent envoi, vous êtes invités à vous reporter à l’ensemble de la documentation qui présente les avantages et les risques de ces produits, et plus particulièrement aux avertissements figurant dans cette documentation. Conformément à la loi n°78.17 du 06/01/1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vos droits d’accès, de rectification et d’opposition à nos fichiers peuvent être exercés auprès de Société Générale - Société Générale, Publication MARK/SLS/DIS/B2C/SGP, 17 cours Valmy, 92987 Paris - La Défense Cedex. Siège Social : Société Générale, 29 Boulevard Haussmann, 75009 Paris - 552 120 222 RCS de Paris - Numéro APE : 651C - Société Générale est un établissement de crédit de droit français agréé par l'ACPR

 

 

 
 
 
 
www.sgbourse.fr
0800 40 30 30
Nous écrire : info@sgbourse.fr
GROUPE SOCIETE GENERALE Editions Investisseurs Particuliers I Contact I Avertissement I © Société Générale 2018